Une question ?

Pourquoi respirez-vous plus de polluants en hiver ?

L'hiver évoque des images de fêtes joyeuses, de neige tombant doucement et de plats chauds et réconfortants. Malheureusement, il y a une autre composante des mois froids que nous ne considérons pas souvent..... La mauvaise qualité de l'air.

Bien que nous pensions souvent que les jours de printemps remplis de pollen ou les vagues de chaleur de l'été nous exposent à la plupart des polluants, la vérité est que les jours courts et les longues nuits d'hiver sont peut-être encore pires. En effet, nous avons tendance à passer plus de temps à l'intérieur en hiver et l'air intérieur est rempli de contaminants.

Quels sont les polluants les plus dangereux ?

L'ozone est un polluant atmosphérique secondaire, ce qui signifie qu'il provient essentiellement de réactions chimiques entre d'autres polluants atmosphériques, notamment les composés organiques volatils et les oxydes d'azote, en présence de la lumière du soleil.  Au niveau du sol, l'ozone est responsable d'une série de problèmes de santé, notamment de douleurs thoraciques, de toux, d'irritation de la gorge et d'inflammation des voies respiratoires. Il peut également nuire à la fonction pulmonaire et exaspérer les symptômes de la bronchite, de l'emphysème et de l'asthme, ce qui entraîne une augmentation des soins médicaux.

L'ozone peut pénétrer dans votre maison de deux façons. La première consiste à s'infiltrer par les portes, les fenêtres ou de minuscules interstices dans votre maison. L'autre est par le biais d'appareils spécifiques tels que les appareils de traitement de l'eau de lessive, les appareils à vapeur pour le visage et les laveurs de légumes automatiques. La meilleure façon d'éviter l'ozone dans votre maison est de vous assurer qu'elle est bien étanche et d'éviter tout produit qui en émet.

Les PM sont un mélange de particules solides et de gouttelettes liquides présentes dans l'air. Certaines particules, comme la poussière, la saleté, la suie ou la fumée, sont suffisamment grosses ou sombres pour être vues à l'œil nu. D'autres sont si petites qu'elles ne peuvent être détectées qu'à l'aide d'un microscope électronique.

Les particules d'un diamètre inférieur à 2,5 micromètres, également appelées particules fines ou PM2,5, présentent le plus grand risque pour notre santé. L'exposition aux PM2,5 peut entraîner des problèmes cardiaques et pulmonaires, voire un décès prématuré. En fait, l'OMS estime que la pollution atmosphérique "tue environ sept millions de personnes dans le monde chaque année" et ses données "montrent que 9 personnes sur 10 respirent un air contenant des niveaux élevés de polluants."

Comment les PM 2.5 pénètrent elles dans votre maison ?

En hiver, lorsque nous sommes le plus susceptibles de passer la plupart de notre temps à l'intérieur et de garder les portes et les fenêtres bien fermées, le problème des PM2,5 peut devenir encore plus grave. Non seulement ces minuscules particules s'infiltrent depuis l'extérieur, mais elles sont également émises par de nombreux gestes que vous faites chez vous. Sans une ventilation adéquate, les niveaux de PM2,5 peuvent atteindre des niveaux malsains. Étant donné qu'il n'existe aucune réglementation fédérale sur la qualité de l'air intérieur, c'est aux particuliers de s'assurer que l'air à l'intérieur de leur maison est sans danger. 

Les principales sources de PM 2,5 à l'intérieur des habitations sont les suivantes :

Le chauffage 

Les appareils à combustion ventilés, qui comprennent la plupart des chaudières, des poêles à bois, des cheminées, des chauffe-eau à gaz et des séchoirs à linge à gaz, évacuent généralement les polluants de la combustion directement à l'extérieur. Cependant, si le système d'évacuation n'est pas correctement conçu, installé et entretenu, les polluants intérieurs peuvent s'accumuler rapidement à l'intérieur de la maison. 

Fumer

Fumer à l'intérieur est extrêmement dangereux pour la santé du fumeur et du reste du foyer. Les cigarettes traditionnelles et les cigarettes électroniques émettent des niveaux dangereux de PM2.5 ainsi que des milliers de produits chimiques, dont beaucoup sont extrêmement toxiques.

Poêles à gaz :

La vérité est que tout type de cuisson émet des polluants. L'application de la chaleur aux aliments produit une série de particules fines et ultrafines qui sont très nocives pour la santé.

Mais la cuisson avec des combustibles fossiles, dont le gaz, présente encore plus de dangers. Les recherches indiquent que la cuisson au gaz génère environ deux fois plus de PM2,5 que la cuisson électrique.

L'ozone et les PM2.5 sont-ils les seuls polluants dont nous devons nous préoccuper ?

Si l'ozone et les PM2,5 sont les polluants sur lesquels se concentre, il existe un autre polluant potentiellement dangereux pour la santé. Les composés organiques volatils, ou COV, sont un grand groupe de produits chimiques que l'on trouve dans de nombreux produits que nous utilisons pour construire et entretenir nos maisons. 

Respirer de faibles niveaux de COV pendant de longues périodes peut augmenter le risque de problèmes de santé chez certaines personnes. 

Les symptômes courants d'une exposition à des niveaux élevés de COV sont les suivants : 

  • Expositions aiguës/à court terme
  • Expositions chroniques (des années à toute une vie) 
  • Irritation des yeux, du nez et de la gorge
  • Maux de tête
  • Nausées/vomissements
  • Vertiges
  • Aggravation des symptômes de l'asthme Cancer
  • Lésions du foie et des reins
  • Lésions du système nerveux central

Comment assurer la sécurité de nos familles ?

Achetez une cuisinière électrique. 

La meilleure façon de limiter les polluants dans votre cuisine est d'opter pour une cuisinière électrique.  Mais si vous avez déjà une cuisinière à gaz, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour rendre son utilisation plus sûre, comme vous assurer qu'elle est correctement installée et ouvrir les fenêtres ou utiliser des ventilateurs lorsque vous cuisinez. 

  • Assurez vous que votre maison est correctement étanche.
  • Améliorez l'isolation, les coupe-bise, le calfeutrage et les conduits de votre maison.
  • Remplacez votre ancienne chaudière par une chaudière plus efficace.
  • Les vieilles chaudières sont beaucoup plus susceptibles d'émettre des niveaux dangereux de Pm 2,5.
  • Remplacez votre appareil de chauffage au bois
  • Une cheminée à gaz ventilée ou un chauffage au gaz émettent moins de PM2,5 qu'un poêle à bois.
  • Utilisez un purificateur d'air avec une combinaison de filtre HEPA et de filtre à charbon actif. 

Bien que la norme pour les filtres HEPA soit qu'ils doivent être capables de filtrer 99,95 % ou plus de toutes les particules de 0,3 micron de diamètre, ils sont en fait capables de filtrer des particules de presque toutes les tailles. Un véritable filtre HEPA peut même retenir les dangereuses PM2.5. 

Pour les maisons exemptes de PM2.5 et de COV, recherchez un purificateur d'air de haute qualité qui combine à la fois des filtres HEPA et des filtres à charbon actif. Les purificateurs d'air ont 3 à 5 fois plus de matériel de filtration, ce qui en fait le moyen le plus efficace pour que votre famille respire un air propre et sain tout au long de l'année.